Il était une fois, les divisions!

Mis à jour : mai 19



Il y a plusieurs millions d’année, la Terre n’était qu’un seul et beau grand continent nommé la Pangée. Puis il y a eu une secousse, deux secousses, des milliers de secousses et la chair de la terre s’est ouvertes en plusieurs grandes lignes de faille. Puis l’eau s’est engouffrée dans ces failles et a amené les fragments de la Terre à la dérive. Peu à peu, ils s’éloignèrent les uns des autres et un jour la chair de la Terre était complètement divisée. Malheureusement, les divisions ne se sont pas limitées aux continents que nous connaissons aujourd’hui.


Une belle intro sur les origines des continents pour en venir à un fait que j’ai observé en vacances. Mon conjoint et moi étions en route pour la plage et je regardais par la fenêtre les maisons en ruine, les mendiants dans la rue puis à un moment mon conjoint me dit : Regarde nous allons passer sur le pont pour traverser l’autre côté du canal. Tu vas voir, à partir de là, ça sent l’argent. De l’autre côté en effet, buildings, tours à condos, boutiques de luxe, des gens sur des terrasses buvant des cocktails ‘’fancy’’, des voitures de luxes garées devant les commerces. Et c’est à ce moment que j’ai pensé : La Terre a toujours continué de se diviser depuis l’époque de la Pangée. Et là, devant mes yeux, c’était un canal qui divisait les humains : d’un côté les riches et de l’autre les pauvres.


Regardez autour de vous et vous constaterez qu’il n’a a pas que les ‘’canaux’’ et les ponts qui nous divise. Il y a notre race, la couleur de notre peau, la langue que nous parlons, la religions que nous pratiquons, le métier que nous faisons, notre poids, la couleurs de nos yeux, de nos cheveux, de nos dents, la grosseur de notre nez, de nos lèvres, notre peau lisse et jeune ou notre peau ridée et vieille, la maison que nous habitons, la voiture que nous conduisons, notre niveau d’éducation, les vêtements que nous portons, etc. La liste pourrait être longue à l’infini et tout ça naît d’une simple chose qui a dégénérée il y a des millions d’années : La Terre s’est divisé et la vie a du évolué pour s’adapter aux nouvelles conditions climatiques. Éventuellement les humains des continents plus chauds développeront une peau à la pigmentation plus foncée pour se protéger du soleil et le sang dans leurs veines sera plus claire alors que les humains des continents plus froids auront la pigmentation de la peau sera plus pâle et le sang plus épais pour maintenir la chaleur de leurs corps.


La vie a évolué et un jour, nous nous sommes mis à nommer les choses et les gens qui étaient ‘’différents’’ de nous et à les comparer. Nous nous sommes donc mis à ‘’étiqueter’’. Quelle erreur! Plus nous nous étiquetons, plus nous nous éloignons les uns des autres. Ces étiquettes ne sont pas vraiment qui nous sommes! Nous sommes plus que notre race, que la couleur de notre peau ou la voiture que nous conduisons. Je vous mets au défi d’observer combien de fois par jour vous étiquetez les gens autour de vous. Vous allez être tellement surpris! Nous avons l’étiqueteuse toujours bien chargée et pour ma part je l’ai réalisé lors de mon voyage! À un moment je me suis dit : Wooooo, mais je suis presque méchante! J’avais des étiquettes qui me passait par la tête du genre : Il a une plaque d’immatriculation américaine il peut bien conduire comme un débile! Cette maison est tellement négligée, les gens qui y vivent doivent être ‘’crottés’’. Cette dame ultra bronzée avec les seins refaits et les lèvres botoxées doit être tellement superficielle. Derrière une plaque d’immatriculation, il y a un être humain qui conduit comme moi. Derrière l’apparence d’une maison, il y a des êtres humains qui vivent comme moi. Derrière l’apparence physique d’une personne, il y a un être humain qui vit comme moi.


Alors suis-je mieux que quelqu’un d’autre? NON! Je suis comme tout le monde, je suis une personne moi aussi a qui on a apposé des étiquettes. Suis-je supérieure à un autre être humain? NON! Dans la course à la vie, je suis arrivée première comme 7 autres milliards de personne pour avoir ma place dans ce monde.


Pouvons-nous cesser de nous étiqueter? Pouvons-nous cesser de nous diviser? Nous ne pouvons pas recoller les continents, mais nous pouvons tendre la main à nos voisins, à nos semblables!


La Renarde ...xxx...

0